« Interroger l’habituel », première partie du triptyque librement inspiré des oeuvres de Georges Perec et des oulipiens

Nous dormons notre vie d’un sommeil sans rêves. Mais où est-elle, notre vie ? Où est notre corps ? Où est notre espace ? De ces interrogations formulées par Georges Perec, Erika von Rosen et son équipe en tire un spectacle : interroger l’habituel. C’est une oeuvre interactive à quatre comédiens qui interagissent avec des vidéos tournées dans le quartier du Théâtre qui les accueille. Véritable recherche sur l’humain, en lien avec son quotidien et face à ses propres réalités, Interroger l’Habituel s’articule autours de mille petites phrases récoltées dans le voisinage, acteur à part entière de ce spectacle. Interroger l’Habituel pousse aussi à l’introspection de soi-même et mieux encore, à l’ouverture vers l’autre.

Le spectacle

Les questions «Mais où est-elle, notre vie ? Où est notre corps ? Où est notre espace ?» nous ont permis de proposer un montage cohérent – «Interroger l’habituel» – textes inédits écris par l’équipe artistique.

A partir du texte «Approches de quoi ?», préface de L’Infra-ordinaire de Georges Perec, Erika von Rosen a proposé de travailler, de réfléchir, de modeler un objet visuel et interactif (théâtre sonore, images vidéo, chorégraphies, actions de médiation, etc.) en lien avec un quartier où le spectacle a été donné ou sera donné.

La rencontre

Comment la rencontre fait naître le spectacle ?

Le but de cette aventure est d’entrer chez des particuliers, au sein d’entreprises proches des Théâtres co-réalisateurs, afin de récolter des images, des vidéos, des interviews de personnes originaires de pays – régions – rues – âges – différents ; rassembler des informations liées au questionnement du quotidien pour constituer une bibliothèque de sons et d’images.

Un spectacle unique pour chaque lieu théâtral

L’expérience au Théâtre de l’Usine, en 2011, s’est déroulée sous forme de chapitres – préparation des rencontres, écriture des textes, enquête pour interviews, actions dans l’espace public, répétitions, montage des images, finalisation du spectacle – afin d’élaborer et de finaliser le concept du spectacle. Soutenus par la structure textuelle et scénique (schéma dramaturgique et chorégraphique) élaborée au Théâtre de l’Usine, nous avons recréé le spectacle pour chaque endroit, avec de nouvelles images, textes, vidéos et interviews de la population locale.

L’idée de cartographier la Suisse, grâce à ce concept, nous amène donc à répondre aux sollicitations des théâtres intéressés par cette recherche.

Création : Théâtre de l’usine du 12 mai au 21 mai 2011

Recréations :

Usine à Gaz de Nyon

Du 29 au 30 mars 2012

Théâtre de l’Usine, Genève, Suisse

Du 12 au 21 mai 2011

Petit Théâtre de Sion, Suisse

Du 27 au 30 octobre 2011

Théâtre Les Halles Sierre

Du 30 mai au 01 juin 2013

Distribution

Mise en scène : Erika von Rosen
Avec Brigitte Raul, Erika von Rosen, Cédric Djedje et Jean-Luc Farquet

Scénographie et costumes : Perrine Leclere
Images et vidéo : Valéria Stucki
lumières : Danielle Milovic
Sons : Pierre Xucla
Régie plateau : Alex Gerenton
Administration : Erika Wiget

Coréalisations : Théâtre de l’Usine Genève, Petit Théâtre de Sion, Usine à Gaz de Nyon, Théâtre les Halles de Sierre
Soutiens : Loterie Romande Genève et Valais, la Ville de Genève, la Ville de Sion, la Ville de Nyon, Ville de Sierre, l’Etat de Genève, l’Etat du Valais, Ernst Göhner Stiftung, Pour-Cent Culturel Migros.

Avec le soutien du Fonds d’encouragement à l’emploi des intermittents genevois (FEEIG).

Remerciements : Théâtre Interface – Sion, Théâtre du Loup et Théâtre Saint-Gervais GE

Tagged with: